Communication Consulting
Communication Consulting

  Stéatose hépatique non alcoolique

La stéatose hépatique non alcoolique est un phénomène très répandu dans les nations industrielles occidentales. On estime qu’un adulte sur trois est atteint de stéatose hépatique non alcoolique – selon la désignation médicale, NAFLD / Non-Alcoholic-Fatty-Liver-Disease. Si les personnes en surpoids et les diabétiques sont les plus fréquemment affectées, elle n’épargne pas non plus les personnes minces. 15 % de toutes les personnes ayant un poids normal souffrent de stéatose hépatique non alcoolique.

Le côté insidieux de la stéatose hépatique non alcoolique est qu’elle passe longtemps inaperçue. Fatigue et abattement peuvent en être les symptômes, mais la plupart du temps, elle n’est même pas directement décelable dans les valeurs hépatiques. Dans 90 % des cas, les valeurs hépatiques mesurées se situent dans la norme !

 

Evaluer le risque

Le risque de stéatose hépatique non alcoolique est évalué à l’aide de l’indice de stéatose hépatique – ISH en abrégé. Cet indice met en rapport différents paramètres tels que tour de taille, poids, indice de masse corporelle (IMC), de même que certaines valeurs de lipides et valeurs hépatiques.

Vous trouverez ci-dessous un lien vers le calculateur de l’indice de stéatose hépatique du Dr Nicolai Worm.

Origine : l’excès de glucides

Présentée succinctement, la stéatose hépatique non alcoolique est causée par un excès de glucides et un manque d’exercice physique. Notre alimentation est la plupart du temps fortement dominée par les lipides.

Nous aimons le pain frais, les pâtes, les pommes de terre, sans parler des sucreries. Tant que nous faisons suffisamment d’exercice physique et que nous ne consommons pas plus de calories que nécessaire, ceci ne pose généralement pas de problème. Les choses se compliquent lorsque nous consommons plus de glucides que les cellules musculaires n’en requièrent. Les glucides excédentaires se déposent non seulement dans les cellules de l’organisme, mais ils se transforment également en graisses et s’accumulent à l’intérieur du foie.

 

Traitement : le jeûne hépatique

Une stéatose hépatique non alcoolique peut progresser, causer une infection et dans le pire des cas se transformer en cirrhose. C’est pourquoi il importe absolument de la combattre – par le jeûne hépatique.

 

Calculateur d’indice de stéatose hépatique

L’indice de stéatose hépatique – ISH en abrégé – permet d’évaluer directement de manière très simple quelle est la probabilité que vous soyez atteint d’une stéatose hépatique non alcoolique. Vous avez besoin de votre IMC, de votre tour de taille, de votre valeur de triglycérides et de votre valeur hépatique Gamma GT. Calculez votre risque et cliquez sur le calculateur d'indice de stéatose hépatique.

Druckversion Druckversion | Sitemap
© Leberfasten Saarland - Luisan Vitalcenter, Mettlach-Tünsdorf